logo
logo
La maison du soleil

Démarches curriculaires – Enfoques curriculares

Le programme scolaire du Colegio Colombo Frances se dit « intégrant », en ce sens qu’il articule les aspects académiques et du vivre-ensemble dans un seul environnement scolaire d’apprentissage ; mais aussi parce que l’expérience et la réflexion ont dirigé les pratiques pédagogiques jusqu’à des concepts de pluralité conceptuelle, dans une sorte d’éclectisme qui n’enlève en rien la rigueur épistémologique, et définitivement axé sur la définition d’un corpus curriculaire solide et consistant, avec les objectifs d’intégralité du projet.

Dans la liste non exhaustive qui suit, au titre du dénommé principe de réflexion pédagogique permanente, est présenté un catalogue des approches générales que le Colombo Frances utilise pour donner au projet éducatif une structure pédagogique.

Pédagogies actives : le constructivisme social

L’expérience plaisante et pertinente (significative), l’expérimentation et la réflexion sont supposément des éléments déclencheurs de processus d’apprentissage fructueux centrés sur l’élève.
Dans cette perspective, le Colegio Colombo Frances adopte comme principe de base l’approche socioconstructiviste, qui non seulement adopte cette vision, mais qui a aussi, à partir d’une perspective du cognitivisme social, une affinité conceptuelle et pratique, dans la flexibilité méthodologique avec notre projet et qui a dans son essence même la valeur ajoutée de l’incorporation intentionnelle et naturelle du travail collectif.

Pédagogie critique

On attend par là le scénario éducatif en tant que champ de relations et de transactions qui ne sont pas blindées par la structure physique de la salle, et, à partir de cela, pratiquant et générateur de liberté. Cela entraîne un dialogue intergénérationnel de savoirs qui respectent les individus, suscitant de nouveaux sentiments. Dans une proposition globale, non seulement scolaire, cela permet de redéfinir la valeur de tous les espaces (la rue, le foyer, le quartier, la ville, le contexte en général) en tant que scènes pour l’expérience vitale et générale de la formation constante, à partir d’une position profondément démocratique.

Investigation – action scolaire

Une pratique éducative, qui ne soit pas transmissive mais plutôt constructiviste (c’est-à-dire constructrice de savoir à partir de l’expérience et de l’interaction) demande un changement complet du modèle traditionnel : le professeur n’est pas celui qui donne le savoir, mais c’est l’étudiant qui recherche la connaissance. Cela entraîne donc la redéfinition du travail du professeur, mais encore plus, sans aucun doute, celle du travail de l’élève. L’investigation-action vient leur donner à tous les deux un coup de main, sous forme de possibilité méthodologique pour investiguer et découvrir le Colegio, dans notre cas, dans son espace naturel.

Par conséquent, ne pas savoir n’est pas un problème mais le statut initial d’une question d’investigation. L’erreur n’est pas une absurdité mais le produit naturel de n’importe quelle phase d’expérimentation. Le questionnement n’est pas une interruption mais plutôt l’exercice d’une curiosité appréciée comme une vertu, parce qu’elle incite à la recherche de la vérité, sous la forme d’un défi. Raison de plus d’intégrer cette approche à notre proposition curriculaire.

Un apprentissage basé sur des projets

Cette stratégie d’apprentissage se base sur la conception et le déroulement de projets scolaires en relation avec la « vie réelle », sur des sujets qui intéressent les élèves. Ces projets partent de questions problématisées pour ultérieurement aboutir à un itinéraire de recherche. Pour son exécution, des savoirs disciplinaires propres des domaines académiques du programme scolaire sont nécessaires, en articulation avec l’analyse du contexte.

Ainsi, en plus des finalités du projet, s’ajoute un processus de construction collective des connaissances nécessaires à son développement, qui se construit dans un système d’intégration curriculaire et méthodologique jusqu’à un apprentissage significatif et transdisciplinaire.

Transdisciplinarité

Un regard holistique place la pédagogie moderne comme une disciplinaire transdisciplinaire, qui reconnaît et refond le concept de multidisciplinarité (la reconnaissance qu’il existe différents domaines du savoir) et d’interdisciplinarité (l’interaction entre les disciplines), progressant d’un pas de géant pour accepter que, comme la réalité elle-même, l’appréciation des faits n’admet pas de frontières disciplinaires, mais plutôt qu’il les croise et les entrelace dans un tout qui est bien plus complet et dynamique que simplement la somme de ses parties.

La transdisciplinarité implique un redimensionnement historique, scientifique et social des thèmes, ce qui impose un dialogue autour des savoirs au sein d’elle-même. Son application à la pédagogie demande un fondement théorique rigoureux, une enquête qualitative, un sentiment social et une envie de proposer pour, à partir de l’identification et la compréhension des variables de la réalité, permettre la génération et la mise en commun d’un nouveau savoir.

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.plugin cookies

ACEPTAR
Aviso de cookies